Matériaux d'études interculturels en Europe

Drs. Tom van der Geugten

Tilburg, Les Pays Bas, avril 2004.


Comme contribution à la conférence de la Société Internationale Pour La Didactique De L'Histoire à Rabat (Maroc, septembre 2004) sur le thème 'A la rencontre de l'histoire - à la rencontre de l'autre. L'enseignement de l'histoire comme dialogue interculturel', cette lecture concerne la question qu'est-ce que c'est l'éducation interculturelle et qu'est-ce que c'est des matériaux d'étude interculturels en Europe. Tom van der Geugten (1952) est un auteur de manuel scolaire d'histoire et il est professeur de la didactique de l'histoire une formation des enseignants de Fontys à Tilburg (Pays-Bas)1. Avec cette conférence il espère mettre l'éducation interculturelle à l'ordre du jour des professeurs, des didacticus d'histoire et des auteurs de manuel scolaire autour du monde.


DIMPLE

De 2001 à 2003 neuf pays européens ont travaillé ensemble dans le projet de DIMPLE pour établir les centres nationaux de l'information, appelés 'helpdesks', pour contribuer à la production et à l'utilisation des matériaux d'étude interculturels. Ces helpdesks ont l'intention d'aider les auteurs et les éditeurs en développant les matériaux d'études qui tiennent compte de la société multiculturelle et diversifiée. Les helpdesks peuvent également informer des professeurs au sujet de la dimension interculturelle de l'éducation et spécifiquement des matériaux d'étude. Le projet de DIMPLE (DIssemination and IMPlementation of Helpdesks for intercultural LEarning materials) a été lancé par la fondation hollandaise Parel et a été mis à l'exécution avec des organisations de la Belgique, de la Bulgarie, de la Grèce, de l'Italie, de la Pologne, de la Roumanie, de l'Espagne et de la Suède. Le projet a été sponsorisé par la Commission européenne. A la fin du projet un rapport a été édité comprenant un film court sur Cd-ROM qui visualise, en un mot, les considérations du projet, l'histoire des activités des helpdesks, commentaires des associés aussi bien que deux études de cas, enregistré aux Pays-Bas dans un lycée et dans ma propre formation des enseignants.2


Education interculturelle

Pendant le projet de DIMPLE il est devenu évident que le cadre de référence de l'éducation interculturelle dans la plupart des pays d'associé est différent. En Europe de l'ouest au début l'attention a été dirigé vers les migrants. Dans les pays de l'Europe centrale comme la Roumanie et la Bulgarie les projets interculturels s'adressent aux groupes qui toujours ont fait partie de la société, comme les Roma.

Au cours des années le concept de l'éducation interculturelle dans l'ensemble également a évolué. En Europe de l'ouest c'est devenu une issue dans les années 1970, quand la première vague des migrants de travail était venu des pays comme le Maroc, l'Italie et la Turquie aux pays industrialisés comme les Pays-Bas et l'Allemagne. L'indépendance d'anciennes colonies a également contribué à la diversité en Europe de l'ouest en termes de culture, appartenance ethnique, langue et religion, parce que une partie des habitants de ces anciennes colonies s'est établie en Europe. Pas par ailleurs, c'est le contexte de ma propre histoire personnelle. Né en 1952 en tant qu'Eurasien en Indonésie, les anciens Indes-Neerlandais qui sont devenues indépendantes en 1949, mes parents ont décidé en 1954 d'émigrer aux Pays-Bas, comme environ 300.000 autres Indo-Hollandais. Puisque les années 1950 il y a également une migration croissante en Europe de différents pays avec des problèmes politiques ou économiques comme le Chili, le Vietnam, la Somalie et l'ancienne Yougoslavie.


Les objectifs aux Pays Bas

L'éducation interculturelle aux Pays-Bas est devenu un cas urgent parce que la quantité d'étudiants des groupes de minorité ethniques aux écoles s'est développée rapidement, particulièrement dans les grandes villes. Jusqu'aux années 1980 l'éducation interculturelle a été dirigée vers les élèves immigrant seulement, mais plus tard elle a été considérée par le gouvernement un objectif d'étude d'objet de valeur pour les élèves autochtones et d'origine étrangère. Toutes les écoles ont été obligées de faire attention au fait que "les élèves grandisent dans un société multiculturel". En 1989 le ministère de l'éducation a indiqué cet engagement avec trois objectifs :

- acquérant la connaissance des milieux socio-culturels de l'un et l'autre, de la part de la population hollandaise autchtone et de la part des minorités ethniques et immigrées et de gagner mutuellement une compréhension de la façon dont les valeurs, les normes, les coutumes, et l'environnement déterminent le comportement du peuple;

- enseignant comment les groupes de différents milieux ethniques et culturels peuvent harmonieusement co-exister aux Pays Bas; et

- empêchant tous les groupes de la population des attitudes préjudicielles, discriminatoires et racistes d'adopter en raison des différences ethniques et/ou culturelles.

En 1994 le ministère établi le Projectgroep Intercultureel Onderwijs, un groupe d'experts qui ont développé un cadre conceptuel pour l'éducation interculturelle, aussi bien que des stratégies systématiquement à l'éducation d'interculturalisé, se concentrant sur le rôle dans ce processus d'enseigner des méthodes, des matériaux d'étude, des collections des musées et la formation de professeur. Quand autour 2000 que la limite du projet de ce groupe avait fini, un certain nombre d'exemples de la bonne pratique avaient été édités. Le gouvernement a alors pensé que l'éducation interculturelle avait été établie, mais ce n'était pas le cas.


Des professeurs et des manuels scolaires

En 1998 j'ai écrit un article concernant mes propres expériences avec l'éducation interculturelle comme entraîneur des professeurs d'histoire futur dans l'éducation secondaire. J'ai conclu que à mon institut très 'blanc' les professeurs et les étudiants ne se concernent pas beaucoup à l'idée de l'éducation interculturelle comme caractère principal du programme d'études. "L'attention pour l'éducation interculturelle dépend en grande partie de professeurs individuelle, aussi bien en développer qu'en mettre en application le programme d'études. C'est mon impression que beaucoup de professeurs, dans la formation de professeur et dans l'éducation secondaire, considèrent l'éducation interculturelle comme une partie isolé du programme d'études et interprètent l'éducation interculturelle comme un cours sur la société multiculturelle. Cette interprétation et l'idée de beaucoup que l'éducation interculturelle n'est pas necessaire à des écoles 'blanches' sont des empêchements à l'innovation si nécessaire. Je le regrette déjà pendant des années. D'autre part, je peux comprendre qu'il y a beaucoup de professeurs qui n'ont pas besoin dans la salle de classe d'un ensemble d'objectifs, mais du matériel didactique concret, de préférence intégré dans un manuel scolaire complet. Aussi dans le domaine de l'education interculturelle. Le matériel didactique est la force d'entraînement de l'innovation méthodologique."3

Aux Pays Bas les manuels sont écrits selon le programme d'études officiel, mais sans contrôle officielle. Il y a six éditeurs avec leur propre manuel scolaire, et les clients, ce sont les écoles, peuvent choisir leur manuel scolaire. Malheureusement, quand ils choisissent, les aspects interculturels ne sont pas une issue importante. Écrivant le texte de cette lecture en 2004, je peux dire que d'une manière générale, les manuels vont mieux depuis le années 1990. Mais je vois très bien qu'il est difficile de faire un bon manuel interculturel. Dans un manuel récemment édité, par exemple, vous pouvez lire: "Le temps a passé qu'il y avait presque seulement des chrétiens aux Pays Bas. Maintenant il y a des musulmans, des hindous, des juifs et des bouddhistes autour de toi."4 Il est évident que l'auteur sérieusement a essayé de tenir compte de la société multiculturelle aux Pays Bas, mais il l'a fait du point de vue d'un chrétien. Les étudiants des autres religions ne peuvent pas s'identifier avec "auteur de toi".

Se concentrant sur des professeurs d'histoire je vois une bonne volonté croissante d'enseigner sur les différents points de vue historiques, par exemple les points de vues des autochtones et des indigènes dans le monde colonial. Plus de professeurs se rendent compte du fait qu'ils peuvent employer ce genre d'information historique pour développer une attitude tolérante parmi leurs étudiants. Mais ce n'est pas facile de faire cela. En plusieurs manuels scolaires hollandais vous trouverez une source arabe au sujet de la capture cruelle de Jérusalem en 1099, à côté d'une explication des motifs européens des croisades. Mais dans les jours après le 11 septembre 2001 il n'y avait pas beaucoup de professeurs qui ont donné à leurs étudiants Marocain-Hollandais l'occasion d'expliquer leur avis anti-Américain, probablement parce que ceci pourrait être expliqué comme approbation des assauts cruels aux Etats-Unis. Ce manque d'intérêt a causé beaucoup de frustration parmi les étudiants Marocain-Hollandais, résultant parfois en refusant de s'associer à une minute de silence dans les écoles quelques jours plus tard. Un an après, quand l'opinion publique hollandais a été désuni au sujet d'aider l'invasion Américain-Anglo en Irak, beaucoup plus de professeurs d'histoire ont employé la situation actuelle comme occasion pour le dialogue interculturel dans un contexte historique.


Les matériaux d'étude interculturels

Qu'est ce qui est bon pour employer comme matériel didactique dans une société multiculturelle? J'ai réfléchi beaucoup de cette question en tant que professeur dans l'éducation secondaire depuis 1976 et en tant qu'auteur des manuels scolaires depuis 1986. Dans les annees 1990 je suis devenu membre de l'administration de la fondation Parel, le centre consultatif national hollandais pour les matériaux d'étude interculturels.

En 1999 Parel a édité A Colourful Choice. Handbook for intercultural teaching materials (Un choix coloré. Manuel pour le matériel didactique interculturel).5 Dans ce livre les spécialistes expliquent les possibilités pour interculturaliser les manuels pour l'éducation de la langue, le développement artistique, la géographie, l'histoire et les sciences appliquées, avec beaucoup d'exemples de la bonne et mauvaise pratique de la Belgique, du Danemark, de l'Allemagne, de l'Italie, des Pays-Bas, du Portugal, de la Suède et du Royaume-Uni.

Après ce livre nous avons développé une liste avec des critères pour les manuels interculturels aux Pays Bas, qui a été édité en 2000 avec des exemples de la bonne pratique sous le nom de Parel Indicator.6 Cet indicateur peut être employé pour compiler et évaluer le matériel didactique et est fondé sur l'hypothèse que bon matériel didactique interculturel fait attention claire et positive à la diversité ethnique et culturelle dans la société. De cette 'hypothese douze des critères ont été dérivés, qui sont classifiés dans les quatre catégories: l'échelle, le contenu, la forme et la perspective. Dans le suivant je me concentrerai sur ces douze critères, avec quelques exemples hollandais.


L'échelle

La diversité ethnique et culturelle est présent partout: aux écoles, dans la société et partout dans le monde. Ces trois niveaux sont traités dans les trois premiers critères de l'indicateur de Parel, dans l'ordre de petite à grande échelle.

1 L'attention est prêtée à la diversité ethnique et culturelle à l'école. L'une école est beaucoup plus diverse que l'autre école, en ce qui concerne son aspect ethnique et culturel. Et la diversité ethnique et culturelle à l'une école n'est pas identique que celle à une autre école. Les manuels utilisés dans les écoles partout aux Pays-Bas devraient contenir le matériel qui est bien connu à toutes les élèves à ces écoles.

Ces manuels devraient également convenir aux élèves; les milieux et ces manuels devraient également contenir assez de matières qui sont d'intérêt commun à tous. Un exemple d'un manuel d'histoire: "Sur cette photo d'une classe hollandaise tu vois des enfants de cultures différentes. De quelles cultures viennent les enfants dans ta propre classe? Il y a des enfants dans ta classe qui viennent d'une famille d'origine des anciennes colonies des Pays-Bas? Tu en es un toi même?"7

2 L'attention est prêtée à la diversité ethnique et culturelle dans la société. Toutes ces personnes vivant aux Pays Bas entrent en contact avec l'un l'autre, près de l'un l'autre ou loin de l'un l'autre. Les manuels doivent être claire sur ce fait. Un exemple d'un manuel de géographie: "La plupart des écoles avec un grand nombre d'enfants migrants sont dans les grandes villes dans l'ouest des Pays Bas. Expliquez pourquoi."8

3 L'attention est prêtée à la diversité ethnique et culturelle partout dans le monde. La migration est un thème éducatif important dans notre 'global village'. Les manuels devraient fournir des informations au sujet du contexte global de la diversité ethnique et culturelle qui est dans la société hollandaise. Un exemple d'un manuel d'histoire: "Tu manges parfois des frites français avec de la sauce à cacahouette? C'est une nourriture avec une histoire. Les pommes de terre viennent de l'origine de l'Amérique. La sauce à cacahouette est connue ici de l'Indonésie. Ce sont des traces de vieux contacts des Pays-Bas avec d'autres pays. Cela te concerne également, et non seulement quand tu manges..."9


Le contenu

Cinq critères de l'indicateur de Parel concernent le contenu des manuels scolaires.

4 Il y a les sujets intéressants et appropriés pour des garçons et des filles avec différents milieux ethniques et culturels. Les manuels devraient refléter les aspects divers de la société dans laquelle les gens de différents milieux participent. Les manuels devraient tenir compte du fait que la société se compose des personnes de différents milieux. Ces manuels devraient donner une image complète de la nature diverse de la société. Un exemple d'un manuel d'histoire: "Ton ami vient peut être d'un autre pays, avec une autre culture. Vous apprenez des jolies choses de l'un l'autre: au sujet de la nourriture, des vêtement ou comment il faut se comporter. Aux Pays Bas pas tout le monde est satisfait avec la société multiculturelle. Certains indiquent que toutes ces cultures étranges sont une menace pour la culture hollandaise. Il y a douze cent ans il y avait aussi des tensions comme ça. Quand les Arabes ont conqueri l'Espagne, ils avaient déjà un grand empire. Charlemagne a essayé d'être un ami des Arabes. Mais d'autres ne l'ont pas approuvé. Ils avaient peur que les Arabes viendraient plus loin en Europe et que l'Islam accroîtrait plus. C'est pourquoi il y avait de la guerre entre les chrétiens et le musulmans."10

5 Le manuel est équilibré et il est aussi objectif comme possible; il n'y a aucun stéréotype ou préjudice. Les manuels devraient refléter les différences dans le fond et la culture d'une manière normale, clairement réfutant des préjudices et des stéréotypes. Un exemple d'un manuel pour la langue hollandaise: "Il y a environ un milliard de personnes sur la terre qui ne peuvent pas lire ou écrire. Nous les appelons des illettrés. La plupart d'entre eux vivent dans les pays pauvres, mais il y en a ausi dans les pays riches. Peut-être vous pensez que tout le monde aux Pays Bas peut lire et écrire. Dans notre pays il y a environ un million d'illettrés. Parfois ils ne sont pas allés à l'école parce que leurs parents se déplaçaient. Parfois ils ont eu des problèmes qui n'ont pas été aperçu à l'école."11

6 La notion 'race' en rapport avec des personnes, est seulement employée en rapport avec le racisme et la discrimination. La notion 'race' est scientifiquement intenable. Classifier des personnes selon 'race' est seulement utile si vous voulez expliquer quelque chose au sujet des théories raciales. Les manuels doivent être clair en ce qui concerne ce sujet. Un exemple d'un manuel d'histoire: "Pendant la 19ème siècle quelques auteurs ont essayé de classifier des personnes dans des sortes ou des 'races' selon leurs caractères physiques. Il y en avaient même

qui ont déclaré que certains 'races' étaient plus forts et plus futés que des autres, comme en cas des plantes et des animaux. Aujourd'hui nous savons que ces théories de race ne se conforment pas aux faits. Hitler était un défenseur fanatique des théories de race."12

7 Le racisme est rejeté et l'attention est adressé à la dynamique du racisme et à la résistance contre le racisme. Des manuels devraient évidemment être compilés ou écrits d'une perspective anti-raciste. Un exemple d'un manuel d'histoire: "Invente ce que tu peux faire toi-même contre des formes de neofascism?"13

8 L'attention est adressé aux contributions des cultures divers aux matières. Au lieu d'une approche eurocentric, les manuels devraient souligner que des accomplissements de partout dans le monde ont contribué à la connaissance actuelle. Un exemple d'un manuel d'histoire: "Les chiffres romains étaient compliqués. Ce n'etait pas facile à compter. Les Arabs ont appris le zéro des personnes d'Inde et ont inventé les chiffres arabes (le mot arabe pour zéro: sifr) qui ont été adopté en Europe."14


La forme

Les trois critères de la forme de l'indicateur de Parel ont à faire avec la forme de manuels.

9 Il faut tenir compte avec les élèves dont la langue maternelle n'est pas hollandaise. Toutes les élèves devraient pouvoir lire les manuels disponibles aux écoles. On paie beaucoup d'attention aux élèves qui ont des problèmes avec la langue hollandaise. Des exemples sont une disposition claire, l'utilisation du language commun, les illustrations fonctionnelles et des missions logiquement disposées.

10 Les professeurs et les élèves sont stimulés à pratiquer la communication interculturelle. Les manuels devraient donner les élèves l'occasion de communiquer et développer une attitude critique et respectueuse avec l'un et l'autre. Un exemple d'un paquet d'étude concerne la relation entre un garçon Moluccan-Indonésien R. (20) et une fille hollandaise M. (19) aux Pays Bas avec une mission qui est dirigé sur le dialogue: "Imagine-toi, que tu es la fille M., tu veux marier R., tu veux avoir des enfants, mais tu veux également garder ton travail à plein temps. Invente les manières pour résoudre ce problème."15

11 Les personnes de tous les milieux ethniques et culturels sont traitées comme individus. Dans les textes, ils sont ceux qui parlent et ils sont également ceux qui sont visible dans les illustrations. Les manuels ne devraient pas se limiter aux généralisations au sujet des groupes de minorité. Ils devraient expliquer clairement que les groupes se composent des individus avec leurs propres intérêts et motifs personnels. Un exemple d'un manuel de géographie avec le titre: "El Mire Minoun raconte". À côté de son image vous pouvez lire dans sa lettre: "En 1967 j'ai quitté ma petite ferme dans le Rif Marocain pour aller travailler à Shell à Rotterdam. Avec ma ferme je n'ai pas gagné assez pour ma famille. A Rotterdam j'ai gagné quatre fois autant. En 1975 ma femme et nos enfants sont venus aux Pays Bas. L'année dernière mon fils ainé s'est marié à Rotterdam avec Aicha de Casablanca. Ils vivent tout près dans le quartier Feijenoord."16


La perspective

La dernière catégorie de l'indicateur de Parel se concentre sur la perspective.

12 Dans les matières on paie attention à perspectives divers, comme sociales, ethniques, culturelles et géographiques. 'Nous' et 'eux' ne sont pas employés comme opposition. Les manuels devraient employer le 'nous' pour se rapporter à toutes ces personnes vivant aux Pays Bas. Les événements et les situations deviennent souvent étonnamment claires quand ils sont regardés des plusieurs pointes de vues. Un exemple d'un manuel d'histoire: "Il ya des cultures étrangères aux Pays Bas parce que les gens sont venus ici de partout dans le monde. Non seulement ces derniers temps, mais également plus longtemps déjà. Dans la culture autochtone hollandaise il y a des choses qui viennent de loin, comme le christianisme, qui est de l'origine venu de la Palestine. Mais aujourd'hui les chrétiens et les églises appartiennent à la culture 'autochtone' hollandaise. La différence entre 'vrai hollandais' et 'étrange' n'est pas très clair."17


Conclusion

Depuis 1990 recherches importantes ont été fait sur la question qu'est-ce que c'est l'éducation interculturelle et qu'est-ce que c'est des matériaux d'étude interculturels en Europe. Aux Pays-Bas le gouvernement a adopté des objectifs interculturels dans le système d'éducation. L'organisation Parel a travaillé à la diffusion et à l'exécution du concept de l'éducation interculturelle aux Pays-Bas et dans huit autres pays européens. L'indicateur de Parel peut être employé autour du monde comme exemple par des professeurs, des auteurs, des 'didacticiens de l'histoire' qui veulent explorer les possibilités de l'enseignement de l'histoire comme dialogue interculturel. En conséquence j'espère que les étudiants sont plus capable de rencontrer de l'histoire et de rencontrer l'autre dans notre village global.


1 Veuillez envoyer vos réactions à T.vanderGeugten@fontys.nl.

2 Sur le site Web de la DIMPLE (www.parel.nl/dimple/) vous trouverez en anglais des informations principales sur le projet et une liste de notions et des concepts au sujet de matériel didactique pour l'éducation interculturelle. Voyez également :

- Lies Sercu (ed.), National helpdesks for intercultural learning materials. A guideline (Utrecht 1999).

- Han Homan (ed.), Dimple Net-Workbook (Utrecht 2003).

- Han Homan (ed.), Dimple report (Utrecht 2003; comprenant cd-rom).

3 Tom van der Geugten, 'Intercultural Education is Nothing but Good Education with a Difference. The Implementation of Intercultural Education in a Teacher Education Curriculum' in: G. M. Willems a.o., Trends in Dutch Teacher Education (Leuven - Apeldoorn 2000, text on www.parel.nl).

4 Indigo, 2003, p. 54.

5 Ineke Mok and Peter Reinsch (ed.) A Colourful Choice. Handbook for intercultural teaching materials (Utrecht 1999; text on www.parel.nl); translation de: Kieskleurig. Handleiding intercultureel lesmateriaal (Utrecht 1996; tekst op www.parel.nl).

6 Parel Indicator (Utrecht 2000; texte de version anglaise et de version hollandaise comprenant des exemples hollandais sur www.parel.nl).

7 Sporen, 1999, p. 151.

8 Terra, 1998, p. 114.

9 Sporen, 2001, p. 11.

10 Indigo, 2003, p. 66.

11 Ik weet wat ik lees, 1991, p. 18.

12 Sporen, 1993, p. 36.

13 Sporen, 1993, p. 53.

14 Sporen, 1990, p. 188.

15 Weten wie je bent, 1998, p. 4.

16 Terra, 1998, p. 112.

17 Sporen, 1999, p. 150.